À propos

Fondé en 2008 par deux designers de l’environnement, Élaine Fortin et Virginie Lamothe, Bipède est un studio de design multidisciplinaire qui oeuvre en aménagement résidentiel, corporatif et commercial, ainsi qu’en création de meubles et d’objets.

Reconnaissances
  • 2021 | Grands prix du design, Grand prix catégorie résidentiel – Résidence Cité jardin
  • 2021 | Grands prix du design, Lauréat Or 14e édition, Catégorie cuisine – Résidence Cité jardin
  • 2020  | Grands prix du design, Lauréat 13e édition, Mention Valorisation du bois en aménagement – Résidence A
  • 2020  | Grands prix du design, Lauréat 13e édition, Mention Salle de bain – Pavillon A.
  • 2019  | Grands prix du design, Lauréat 12e édition, Café District – tour Deloitte.
  • 2016  | Collection Permanente du Musée National des Beaux Arts de Québec. Chaise Punt.
  • 2009  | Bourse d’entrepreneuriat de la Fondation Montréal Inc.
  • 2009  | 3e prix, Concours Le bois au naturel.
  • 2009 |  Mention d’honneur, Concours Palm En Route Mobilité.
  • 2008  | 1er prix, Concours le bois au naturel.
  • 2005  | Prix de l’Association des Designers Industriels du Québec.

Drolet

  • Type

    Résidentiel

  • Lieu

    Montréal, Qc

  • Date

    2021

  • Collaborateurs

    Conception architecturale: Maurice Martel Architecte

  • Crédits photos

    Raphaël Thibodeau

Cette maison de ville étroite, a été agrandie vers l’arrière et réaménagée pour y loger une famille de 5 et son chat, dans une superficie et un budget limité. Vestige d’un ancien duplex, la façade avant est conservée tel qu’à l’origine. À l’arrière, un volume de brique minimaliste et généreusement vitré, se projette dans la cour et offre une entrée de lumière naturelle qui pénètre au cœur de la maison.

Au rez-de-chaussée, on retrouve un espace traversant et complètement ouvert. Sur ses flancs intérieurs, le long des murs mitoyens, s’aligne une série d’interventions qui cadre et organise l’espace. Le plan d’implantation d’origine de la maison étant en forme de parallélogramme, ces interventions latérales sur toute la profondeur de la maison, permettent un réalignement à angle droit avec les façades avant et arrière dans l’aire ouverte.

Du côté de l’entrée, un claustra accueil et rythme notre progression dans la maison. Il délimite le salon sans obstruction visuelle, et intègre un vide-poche pratique. Face à l’entrée, se trouvent l’escalier et son rangement intégré, ainsi qu’un bloc sanitaire et un bureau logé derrière. Ce dernier se trouve niché dans un creux, devant une fenêtre d’origine en retrait de la nouvelle façade.

De l’autre côté, du mobilier intégré à fonctions diverses contribue à la fois à unifier et à définir les différentes zones de l’aire de vie. Dans un jeu de pleins et de vides, les modules de rangements fermés sont percés par de grandes alcôves de bois ou de matières noires, qui contrastent avec le blanc des armoires. Ce mobilier déploie ses fonctions diverses (rangement, divertissement, banquette, crédence, comptoir…) dans le salon, la cuisine et la salle à manger.

Le cœur de cet espace est occupé par la cuisine fortement marquée par une alcôve monochrome noire, composé d’un comptoir de terrazzo, dosseret de tuiles mattes et texturées, et de panneaux de finition ultras mats. Celle-ci est jouxtée d’un l’îlot monolithique habillé de terrazzo blanc, agissant comme un trait d’union et point d’ancrage entre les zones détente et repas.

L’escalier d’origine a été conservé. À l’étage, la superficie a été maximisée, les chambres ont été agrandies. La chambre principale à l’avant est ancrée par une paroi centrale verte forêt qui sert de tête de lit et de division. Derrière s’y loge un vestiaire et un 2e accès à la salle de bain familiale. Deux portes coulissantes encastrées et symétriques cadrent le lit. Nous retrouvons le même jeu de pleins et de vides, avec cette alcôve encastrée dans la paroi, agissant comme table de chevet. À l’arrière de la maison, la chambre de 2 garçons est aussi leur salle de jeu. C’est une grande pièce avec une fenêtre généreuse, une vitrine qui prône l’ouverture sur le monde extérieur. La 2e chambre d’enfant est plus intimiste, avec son ouverture d’origine, en retrait du nouveau volume. Chacune des chambres sied bien aux différentes personnalités des jeunes occupants.