À propos

Fondé en 2008 par deux designers de l’environnement, Élaine Fortin et Virginie Lamothe, Bipède est un studio de design multidisciplinaire qui oeuvre en aménagement résidentiel, corporatif et commercial, ainsi qu’en création de meubles et d’objets.

Reconnaissances
  • 2020  | Grands prix du design, Lauréat 13e édition, Mention Valorisation du bois en aménagement – Résidence A
  • 2020  | Grands prix du design, Lauréat 13e édition, Mention Salle de bain – Pavillon A.
  • 2019  | Grands prix du design, Lauréat 12e édition, Café District – tour Deloitte.
  • 2016  | Collection Permanente du Musée National des Beaux Arts de Québec. Chaise Punt.
  • 2009  | Bourse d’entrepreneuriat de la Fondation Montréal Inc.
  • 2009  | 3e prix, Concours Le bois au naturel.
  • 2009 |  Mention d’honneur, Concours Palm En Route Mobilité.
  • 2008  | 1er prix, Concours le bois au naturel.
  • 2005  | Prix de l’Association des Designers Industriels du Québec.

Pavillon A

  • Type

    Résidentiel

  • Lieu

    St-Bruno-de-Montarville

  • Superficie

    1530 pi2

  • Date

    2018

  • Collaborateurs

    Design d’intérieur: Bipède
    Conception architecturale: Maurice Martel Architecte
    Architecture du paysage: Vertige paysage
    Ingénieur en structure: Latéral Conseil
    Entrepreneur: Constructions Deslauriers
    Ébénisterie: Kastella

  • Crédits photos

    Adrien Williams
    Raphaël Thibodeau

Projet lauréat Grands prix du design 13e édition, Catégorie salle de bain.

Ce projet est né du désir du client de concevoir un pavillon lui permettant de profiter de sa piscine tout au long de l’année. Formé d’une paroi de verre sur laquelle semble flotter le toit au contour noir, le projet s’intègre parfaitement à la nature qui l’entoure. Le client désirait également créer une ambiance tropicale afin de réchauffer l’atmosphère lors des mois les plus froids que notre climat apporte. Pour ce faire, de généreux bacs de végétation exotique ont été intégrés à même le sol du pavillon. L’apport en lumière naturelle a été également maximisé en ajoutant plusieurs lanterneaux disposés de manière aléatoire sur la toiture. En été, l’espace de détente s’ouvre vers l’extérieur grâce à une grande terrasse en bois.
Une petite salle de bain circulaire s’intègre dans cet espace comme un élément autonome géométrique et sculptural. Ce cylindre paré de tasseaux de cèdre rouge auquel se greffe un banc/coffre et des crochets en acier noir, contraste avec un intérieur pur et lumineux, grâce à une mosaïque blanche et son puits de lumière circulaire. Le cylindre et les formes arrondies caractérisent les éléments de finition qui meublent la pièce. Une attention au détail a été apportée dans l’ouverture, avec une porte parfaitement intégrée au volume et une transition circulaire au sol marquée par une mosaïque ronde gris anthracite.