À propos

Fondé en 2008 par deux designers de l’environnement, Élaine Fortin et Virginie Lamothe, Bipède est un studio de design multidisciplinaire qui oeuvre en aménagement résidentiel, corporatif et commercial, ainsi qu’en création de meubles et d’objets.

Reconnaissances
  • 2020  | Grands prix du design, Lauréat 13e édition, Mention Valorisation du bois en aménagement – Résidence A
  • 2020  | Grands prix du design, Lauréat 13e édition, Mention Salle de bain – Pavillon A.
  • 2019  | Grands prix du design, Lauréat 12e édition, Café District – tour Deloitte.
  • 2016  | Collection Permanente du Musée National des Beaux Arts de Québec. Chaise Punt.
  • 2009  | Bourse d’entrepreneuriat de la Fondation Montréal Inc.
  • 2009  | 3e prix, Concours Le bois au naturel.
  • 2009 |  Mention d’honneur, Concours Palm En Route Mobilité.
  • 2008  | 1er prix, Concours le bois au naturel.
  • 2005  | Prix de l’Association des Designers Industriels du Québec.

Résidence A

  • Type

    Résidentiel

  • Lieu

    St-Bruno-de-Montarville, Qc

  • Superficie

    8385 pi2

  • Date

    2017

  • Collaborateurs

    Conception architecturale et design d’intérieur: Bipède
    Plans de construction de la résidence: Rouge Architecture
    Conception architecturale et plans de construction du Pavillon de piscine: Maurice Martel Architecte
    Architecture du paysage: Vertige paysage
    Ingénieur en structure: Latéral Conseil
    Entrepreneur: Constructions Deslauriers
    Ébénisterie: Kastella

  • Crédits photos

    Adrien Williams
    Raphaël Thibodeau

Projet lauréat Grands prix du design 13e édition, Catégorie Valorisation du bois en aménagement

La résidence A constitue un agrandissement et reconstruction quasi complète d’une maison, qui permet de redéfinir son rapport au site, en cadrant de larges vues sur le boisé arrière et son pavillon de piscine, tout en conservant une intimité par rapport au voisinage. La force de ce projet réside dans la création d’un volume très ouvert et lumineux où l’espace à vivre est défini sur tout l’axe avant arrière par du mobilier intégré ainsi que des matières qui animent les différentes zones. Dans le salon en dénivelé, le béton au sol remplace le bois, ce dernier se retrouve projeté au plafond et se prolonge verticalement sur un mur à l’étage. De la même façon, le béton est exploité verticalement sur le manteau du foyer. La cuisine centrale qui fait office de trait d’union au le cœur de la maison, cohabite avec un bac de végétation luxuriante couronné de lumière zénithale qui souligne la circulation verticale. Au 2e, une passerelle de lattes de bois marque le passage à la suite des maitres.