À propos

Fondé en 2008 par deux designers de l’environnement, Élaine Fortin et Virginie Lamothe, Bipède est un studio de design multidisciplinaire qui oeuvre en aménagement résidentiel, corporatif et commercial, ainsi qu’en création de meubles et d’objets.

Reconnaissances
  • 2020  | Grands prix du design, Lauréat 13e édition, Mention Valorisation du bois en aménagement – Résidence A
  • 2020  | Grands prix du design, Lauréat 13e édition, Mention Salle de bain – Pavillon A.
  • 2019  | Grands prix du design, Lauréat 12e édition, Café District – tour Deloitte.
  • 2016  | Collection Permanente du Musée National des Beaux Arts de Québec. Chaise Punt.
  • 2009  | Bourse d’entrepreneuriat de la Fondation Montréal Inc.
  • 2009  | 3e prix, Concours Le bois au naturel.
  • 2009 |  Mention d’honneur, Concours Palm En Route Mobilité.
  • 2008  | 1er prix, Concours le bois au naturel.
  • 2005  | Prix de l’Association des Designers Industriels du Québec.

Résidence Cité jardin

  • Type

    Résidentiel

  • Lieu

    Montréal, Qc

  • Superficie

    7950 pi2

  • Date

    2018

  • Collaborateurs

    Conception architecturale de l’enveloppe: RénoM3
    Entrepreneur: RénoM3
    Architecture de paysage: Vertige paysage
    Ingénieur en structure: Latéral Conseil
    Ébénisterie: Kastella | Miralis

  • Crédits photos

    Raphaël Thibodeau
    Michel Guy

Grands prix du design, Lauréat Or 14e édition, Catégorie cuisine

Derrière la façade traditionnelle de cette ancienne maison témoin du développement immobilier Cité-Jardin à Montréal, se révèle une maison contemporaine entièrement remodelée et agrandie, afin d’ouvrir au maximum l’espace de vie et créer un lien fort avec l’environnement extérieur sur tous ses étages.

Une gradation de l’espace, du public au privé, est établie au rez-de-chaussée. Une intervention au sol et au plafond le long de la façade avant marque l’entrée principale et les pièces plus formelles situées de part et d’autre de celle ci : un bureau et un salon. Ce dernier a conservé son dénivelé d’origine, afin de créer une zone définie et accueillante au sein de l’aire ouverte, avec son foyer et son bar.

L’escalier architectural a été mis en avant plan et apporte une verticalité à cette maison qui n’a pas particulièrement haut de plafond. Le généreux puits d’escalier crée un volume au cœur de l’espace, autour duquel s’organisent de façon fluide les différentes zones. Il s’adosse à une masse en contrepoids, qui dissimule la cuisine à l’arrière. Cette dernière étant complètement détachée des murs extérieurs, profite d’une ouverture maximum sur la cour.

À l’étage, le palier est dégagé et joui d’une ouverture donnant accès à une terrasse. De la même façon, la salle familiale du sous-sol bénéficie d’une abondante lumière naturelle via une cour anglaise. Du mobilier intégré judicieusement distribué à travers la maison vient cadrer et définir les pièces selon leurs fonctions.